23 °C Kinshasa, CD
21/01/2021

TP Mazembe : Dîner d’adieu organisé pour Cvetković, des joueurs lui rendent hommage

Mercredi 30 décembre, à Lubumbashi, le TP Mazembe a voulu immortaliser les derniers instants de son coach franco-serbe, Dragan Cvetković, dont le contrat n’a pas été renouvelé. Un dîner d’adieu a été organisé en son honneur par la direction du club, en présence de l’intéressé et de tous les joueurs de l’équipe. Instants magiques et pleins d’émotions d’une séparation arrivée peut-être plutôt que prévue, pendant que les joueurs apprenaient déjà petit à petit la méthode Dragan.

Le serbe n’a pas caché son émotion de circonstance. Il a fait ses adieux au TP Mazembe en ces termes. «  Ça été une décision très difficile… avec mes 60 ans on prend des décisions qu’on ne saurait pas prendre à 40 ans. Laissez-moi vous dire que c’était une fierté de travailler au sein d’un staff technique avec des légendes du club et de très grands joueurs. C’est avec beaucoup d’émotion que je partage ces instants avec vous. J’espère que ce n’est qu’un au-revoir « . (Propos rapportés par la communication du Club).

Issama Mpeka et Moustapha Kouyate ont également rendu hommage à Dragan Cvetcovic arrivé au club en janvier 2020 et confirmé en mars de la même comme coach principal en remplacement de Pamphile Mihayo. Pour l’international congolais, Issama Mpeko, le serbe avait des qualités d’un de famille, c’est parmi les choses qu’il retient de lui.

« Je retiens de lui les qualités d’un père de famille. En début de championnat par exemple, tous les joueurs manquaient de confiance. C’était dur mais il s’est rapproché et a parlé à tout monde. Match après match, nous nous sommes repris… Je suis fier de lui et il doit être fier de lui-même parce qu’il nous laisse en tête du championnat de la L1 et avec une avance acquise au match aller de la Ligue des Champions face aux Gabonais de Bouenguidi« .

Moustapha Kouyate qui a fait connaissance avec Dragan il y a peu, n’a pas donné sa langue au chat au moment de déclarer ce qu’il retient de son désormais ex-coach. « Ce n’est pas facile pour moi de me séparer avec un coach qui a participé à mon recrutement. Au nom de l’équipe, je pense que nous avons bien travaillé. Il nous a aidés à nous améliorer. Il part sans achever le travail, à nous de continuer à travailler dur. Il nous a ouvert la porte de la qualification en Ligue des Champions. L’honorer ce sera aller le plus loin possible dans cette compétition. Nous devons commencer par gagner avec manière le match retour…« .

Isaac B’ampendee / footrdc.com

id, nunc dolor. risus. mattis justo sem, pulvinar massa Lorem consequat. libero