25 °C Kinshasa, CD
27/02/2020

Sauf imprévu, Martin Fayulu s'adressera à la nation le 30 décembre depuis la province du Kwilu (Kivuata)

« Le 30 décembre, si le programme ne change pas, le coordonnateur de Lamuka ainsi que le Président élu sont censés se retrouver dans la province de Kwilu, où [Martin Fayulu] va tenir son discours devant le peuple congolais établissant la situation générale du pays », annonce Steve Kivuata.
À en croire le porte-parole, ça sera aussi l’occasion, pour lui,de lancer « les perspectives en termes de combat à continuer à mener »

Poursuite de la tournée à l’Équateur et ailleurs

Probablement, soutient-il, « juste après le Kwilu, il y aura l’étape de l’Équateur et dautres provinces. Le peuple veut entendre son mot d’ordre ».

Martin Fayulu s’adressera-t-il à ses militants ou à la nation? Une question que Steve Kivuata n’évite pas, signifiant que « cet imperium, nous finirons par l’avoir ».
« Le peuple nous l’a donné mais le FCC-CACH nous l’a extorqué », ajoute-t-il.

À l’étape de Beni, Martin Fayulu avait insisté sur le fait qu’il « n’y aura jamais le Congo sans Beni, sans Rutshuru ».
Et pour cela, soutient Steve Kivuata, « il faut que celui que le peuple a élu, ceux qu’il a élus à tous les niveaux puissent gouverner. C’est ça notre combat, le combat pour la vérité des urnes », insiste-t-il. 
« Le peuple nous le réclame et ce combat ne va jamais se terminer tant que le camp du peuple n’aura pas vaincu », a prévenu ce cadre de Lamuka.

Il est également d’avis que « les activités que mène Martin Fayulu ne vont pas gêner celles d’Adolphe Muzito ».
« Ils n’ont pas les mêmes fonctions, encore moins les mêmes statuts », précise-t-il. Pour lui, « le coordonnateur de Lamuka gère cette plateforme mais le Président élu a un message direct à envoyer au peuple congolais comme mot d’ordre, dans le sens de rétablir la démocratie ».

Articles Liés

Démarche à suivre à inverser pour un bon programme avec FMI et Banque Mondiale (Tshiani)

« Il est important d’avoir un programme avec les institutions de Bretton Woods (Banque mondiale et FM) pour un pays qui a été financièrement isolé de la Communauté financière internationale. C’est la démarche à faire« , conseille un ancien directeur résidant de la Banque mondiale. Par contre, Noël Tshiani (Photo) estime que « c’est important, avant d’aller en programme […]

mattis dolor Aliquam Praesent justo dictum neque. et, amet, consequat.