25 °C Kinshasa, CD
27/02/2020

Kinshasa, au moins 30 morts signalés après la pluie ce mardi (bilan provisoire)

Une quinzaine des morts, c’est le bilan avancé par le bourgmestre de la commune de Lemba, qui dit être encore sur terrain pour continuer à coordonner les investigations.

« La situation est un peu dramatique. Jusqu’à cet instant précis, en plus de 15 corps sans vie que nous avons ramassés, il y a des dégâts matériels importants », 
annoncé Jean Nsaka.

« On ne sait pas faire un bilan précis », 
souligne-t-il en insistant sur le fait que « nous continuons de faire la ronde et d’enregistrer les différentes informations d’abord sur les pertes humaines et ensuite, les dégâts matériels ».

Dans les heures qui suivent, promet le bourgmestre, « vous serez fixés mais je peux déjà vous dire d’emblée que toutes les personnes ayant perdu leur vie, c’est principalement du aux érosions et éboulements du sol, qui ont pratiquement englouti femmes, enfants et pères dans des maisons ».

Le bourgmestre de Lemba déplore également « les constructions anarchiques, qui ont pris cours dans la ville de Kinshasa ».Vers le complexe scolaire Elimo Santu, non loin du rond-point Intendance, la route menant vers l’Universite de Kinshasa a été coupée par une tête d’érosion (photo). 

Dans la commune de Mont-Ngafula, qui comprend plusieurs sites érosifs, il est également fait état de morts.
Tryhon Woobin, bourgmestre de Mont Ngafula, évoque environ 17 morts.

« Il y a l’eau de pluie qui est venu envahir toute une famille », explique le bourgmestre qui affirme avoir « compté 6 morts et il y a encore des corps qui sont sous la terre ».

« Nous sommes en train de chercher à déterrer les morts vers Masanga-Mbila et Kindele », annonce Tryphon Woobin.

Dans la commune de Limete, une personne a été électrocutée et a trouvé la mort. Deux personnes sont également mortes dans la commune de Makala, a appris TOP CONGO FM.

Articles Liés

Couvre-feu décrété de 18heures à 6heures depuis lundi à Beni ville (Nord-Kivu)

C’est une décision du Conseil provincial de sécurité présidé par le gouverneur du Nord Kivu. Il concerne les villes de Beni, Mbau, Mavivi, Oïcha, Kokola, Mayimoya et Eringeti. Objectif, restaurer l’ordre public.  Ce couvre-feu est décreté jusqu’à nouvel ordre. L’autorité provinciale rassure la population car « il était d’une impérieuse nécessité que des mesures de force soient prises dans […]

sem, Aliquam id ut fringilla ut et, ipsum risus.