25 °C Kinshasa, CD
23/04/2021

20 ans de prison requis contre Abdallah Bilenge, DG de la RVA

« C’est une demande du ministère public, l’organe poursuivant. Ce n’est pas une condamnation », explique, à TOP CONGO FM, un de ses avocats.

Qui révèle que « dans notre note de plaidoirie, nous avons demandé un acquittement. Nous avons dit qu’il plaise à la Cour de dire non-établie, en fait comme en droit, l’infraction de détournement et qu’il ordonne l’acquittement du prévenu et le renvoyer libre ».

Ce qui reste maintenant, c’est « le délibéré de la Cour qui va examiner les deux demandes pour voir si les faits sont établis ou pas » avant de rendre son verdict.

Arrêté le 10 novembre dernier après une convocation pour une audition de routine, Abdallah Bilenge (photo) a été placé sous mandat d’arrêt provisoire avant d’être conduit à la Prison de Makala où la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe l’a jugé en chambre foraine.

Que lui reproche-t-on ?

Le DG de la RVA était « poursuivi pour un prétendu détournement des droits dus à la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS), à l’Institut national de préparation professionnel (INPP), à l’Office national de l’emploi (ONEM) et à la Direction générale des impôts (DGI) », répondait, à TOP CONGO FM, le 14 novembre dernier, son avocat. 

Alors que plusieurs sources parlent de 15 millions de dollars américains détournés, Me Amedée Mboma expliquait qu‘ »Il s’agit d’une créance sociale. Ce n’est pas de l’argent décaissé et affecté, parce que la trésorerie de la RVA n’a pas la capacité de reverser ces droits à ces différents services de l’État socio-professionnels ».

Le verdict est attendu le 5 janvier 2021.

ipsum Nullam ut leo. id accumsan commodo elementum ut risus elit.